La méditation met le courage, la générosité et la sincérité au coeur de la quête intérieure

Vous avez le sentiment d’etre peu au contact de vous même. Les journées s’enchaînent dans un tourbillon d’activités d’obligations et de pressions. Les exigences et attentes sont multiples qu’elles viennent de l’extérieur ou de ce que l’on s’impose à soi même.

Pourtant les quelques fois où vous autorisez à faire un peu le vide, être au calme, lorsque l’activité ralentie et que le silence se fait, il ne vous est pas facile de vous installer pleinement dans votre calme intérieur. Tout un ensemble de stratégies de distractions sont à portée de main, et nous donnent l’opportunité, ou peut être le prétexte, d’y échapper.

Nous vivons une époque et dans un environnement qui ne nous incite pas à cultiver notre intériorité : surstimulation cognitive, valorisation de l’action, impatiente et impératif de résultats rapides et visibles laissent peu de place au non agir et à l’expression de la vie intérieure.

Si peu au contact de soi il est difficile d’entrer en relation authentique et positive avec l’autre. Les tensions s’installent, le regard sur soi et sur l’autre se durcit, on a plus le temps ni la patience de faire une place à ce qui n’est pas tel qu’on voudrait que ce soit avec recul et sérénité : les situations, les relations, les résultats. Le jugement sur les autres mais aussi sur soi, les frustrations, l’impatience, sont le résultat d’un déficit de conscience de soi et des autres et d’un manque de bienveillance à leurs mêmes égards.

Pourtant c’est dans cet espace que le soi authentique peut grandir et se cultiver dans la confiance et la bienveillance.

Créer et jouir de cet espace intérieur est de notre seule responsabilité. Personne ne peut le faire à notre place, et personne n’est à blâmer pour cela. C’est à chacun de nous de décider de prendre soin de soi, de se respecter, laisser une place à notre intériorité, de s’accorder l’amour de soi qui nous permet d’etre en harmonie avec les autres. Rien d’égoïste dans ce mouvement : prendre soin des autres et de ses relations passe d’abord par une relation bienveillante et ouverte à soi.

Encore faut il laisser une place à cette intériorité : recréer cet espace de confiance en soi est à la fois un apprivoisement, un acte de bienveillance mais aussi un acte de courage, pour affronter la barrière des peurs et des angoisses qui s’érigent entre nous et notre intériorité.

Cette intériorité est pleine de richesses et de ressources : c’est la que vous y puisez votre force et votre capacité à faire face aux événements de la vie. C’est aussi un magnifique espace de créativité et de découverte.

La conscience de soi et la conscience de l’autre, c’est entrer en contact avec soi pour y explorer sa part d’humanité et inspirer à établir une relation authentique avec l’autre.

Faire face aux défis de la vie avec confiance bienveillance et ouverture, c’est accueillir, accepter et grandir au contact des opportunités et des difficultés, comme faisant partie d’un chemin vers soi.

La pratique de la méditation met au cœur le développement 3 qualités fondamentales : le courage, la générosité et la sincérité dans la quête intérieure.

Comments are closed.