Se reconnecter à ses ressources intérieures

Se reconnecter à soi ? Se recentrer ? Nous avons avons un grand besoin, mais le monde autour de nous semble s’organiser pour que cela ne se produise pas… Les journées s’enchaînent dans un tourbillon d’activités, d’obligations et de pressions. Les exigences et attentes sont multiples, qu’elles viennent de l’extérieur ou de ce que l’on s’impose à soi même.

Pourtant les quelques fois où l’on s’autorise à faire un peu le vide, lorsque l’activité ralentie et que le silence se fait, il n’est pas facile de s’installer pleinement dans son calme intérieur. Tout un ensemble de stratégies de distractions sont à portée de main, et nous donnent l’opportunité (ou peut être le prétexte ?), d’y échapper : dernier roman acheté, saison 4 de notre série préférée, nouvel épisode du Podcast auquel on s’est abonné, absorption digitale et errance sur les réseaux sociaux, vérifications intempestives et compulsives des emails, écoute flottante de la radio pendant que l’on cuisine ou conduit, etc. Autant de sources de déconnection d’un silence intérieur qui à la fois nous attire et nous inquiète.

Vous connaissez ? Pas étonnant, nous sommes en 2021 : nous vivons encore une époque qui valorise l’action, les résultats rapides et visibles, et qui n’incite ni au silence pas plus qu’au non-agir propres à l’exploration de notre intériorité.

Si peu au contact de soi il est difficile d’être à l’écoute de ses besoins, de respecter un équilibre et de s’octroyer des espaces de respiration. Ils sont pourtant vitaux à une époque inédite de sur-sollication digitale qui sature notre espace cognitif, comme jamais l’être humain n’y a été soumis.

Pourtant, notre intériorité est pleine de richesses et de ressources : c’est là que nous y puisons nos forces et nos capacités à faire face aux événements de la vie avec discernement, apaisement et altruisme.

Mais comment s’y prendre ? C’est là que la méditation de pleine conscience nous apporte une formidable clé de transformation.

Faire silence en soi

Les pratiques de méditation de pleine conscience nous apprennent à faire silence en soi, à apprivoiser le brouhaha de notre esprit. Etre guidé dans cette pratique permet de retrouver cette connection avec apaisement et plaisir, et en faire un lieu de ressourcement à portée de main.

Progressivement on découvre que cette intériorité est une force, une ressource intérieure pour faire face aux défis de la vie : on apprend à être plus centré, à moins laisser notre attention être dispersée, à s’ancrer dans son corps, à toucher du doigt son centre, à cultiver sa stabilité intérieure dans un monde agité et incertain. 

Lâcher-prise

On apprend également à se familiariser avec sa vie émotionnelle, avec les schémas mentaux qui nous figent dans des automatismes et des jugements, et à prendre de la distance avec les scénarios et films intérieurs qui nous font cogiter. C’est ce fameux « lâcher-prise », sur des ressentis, des pensées, des certitudes auxquels on s’aggrippe mais qui ne font qu’alimenter nos négativités, nos colères et nos peurs. Ce lâcher-prise est un formidable espace de liberté et d’énergie : celle de ne plus être envahi intérieurement par des ruminations et des anxiétés parfois épuisantes. 

Sortir de la polarité

Développer la conscience de soi permet également prendre conscience et de se détacher d’une tendance de notre esprit à céder à la facilité du jugement. Avez-vous remarqué comme tout notre être peut être accaparé par l’agitation que génère nos réactions polarisés « pour » ou « contre », » bien » ou « mal », « raison » ou « tort », « conforme » ou pas ? Lorsque l’on se libère du piège de croyances et de points de vue tranchés sur nous même ou le monde, nous développons une attitude intérieure plus pacifiée.  Renoncer aux jugements permet d’être plus à l’écoute, d’entrer en relation authentique et ouverte avec l’autre.

Un nouveau souffle dans les entreprises

La pleine conscience apparait aujourd’hui comme une voie formidable pour retrouver dans le management et dans les équipes une qualité d’être, de savoir-être et de relations qui répond à la soif d’apaisement et d’épanouissement :  

– Etre pleinement présent et centré dans un monde qui nous éparpille

– Se connecter à soi et à ses ressources intérieures quand tous les points de repères extérieurs s’effacent

– Prendre du recul face à la folle diversité de nos expériences émotionnelles 

– Etre plus aligné, par la conscience et la connaissance de soi

– Se sentir plus aligné et ancré face aux changements permaments, 

– Sortir du mode automatique de nos pensées et gagner en conscience sur ce qui alimentent nos rigidités et nos jugements

– Pacifier les relations en faisant le choix d’une attitude empathique 

Réjouissons-nous que le monde de l’entreprise s’ouvre de plus en plus aux pratiques de pleine conscience dans le leadership et dans les équipes, car c’est sans doute un chemin vers une expérience renouvelée de la vie professionnelle, comme espace de découverte et de réalisation de soi, ainsi que de reliance. Car c’est pour cela que nous travaillons, n’est-ce pas ?


Intéressé.e par la pleine conscience en entreprise ? Découvrez nos programmes managers et pour les équipes.

Vous pouvez également suivre notre actualité en vous inscrivant à notre newsletter.

Leave A Comment

Prendre rendez-vous afin d'explorer vos besoins